SOS Médecin : qui sont ces praticiens de la médecine alternative ?

Souvent, ils partagent un même discours centré sur l'échec de ce qu'ils décrivent comme médecine chimique : très attachés à l'homéopathie du corps, les praticiens de la médecine alternative n'hésitent pas à résumer très vaguement de façon étrangement explicite des pathologies parfois nécessitant des années d'études et de recherche.

Homéopathie, naturopathie, auriculothérapie : toutes se disent complémentaires et se mettent parfois en compétition avec la médecine conventionnelle.

Simplement, la rigueur scientifique est requise à toute discipline revendiquant un tel statut.

Le scepticisme de la communauté médicale et son inquiétude sont donc légitimes.

Pour plus d'informations, visitez http://beaute-medecine.com

Médecine alternative, des pratiques parfois dangereuses

Des préjudices directs ou indirects imputables à des pratiques non conventionnelles de la médecine sont de plus en plus constatés par les professionnels de la santé :

  • Retard de diagnostic : le circuit du malade est rallongé avant d'arriver devant un professionnel de la santé.
  • Danger thérapeutique : certaines pathologies nécessitant un traitement rapide et précis sont aggravées par des pratiques frauduleuses.
  • Danger pour la santé publique : les adeptes de ces pratiques se veulent portes-parole des campagnes anti-vaccination et autres spéculations dangereuses pour la population générale.